Les petits plus du festival

Bivouac

25 juin-26 juin toute la nuit

Du samedi au dimanche, restez sur place pour un bivouac sous votre tente ou sous le chapiteau !

Pour plus de convivialité et de partage, restez avec nous samedi soir après le concert Orient(s). Vous pouvez amener vos instruments de musique, votre voix et votre sourire. Plantez votre tente dans le parc St Michel , dormez sous le chapiteau ou a la belle étoile. Étonnants Randonneurs n'assurera pas de restauration ce soir là mais une soupa mobile collective circulera dans la journée. Chacun amène quelques légumes a jeter dans la marmite. Cuisson toute la journée et dégustation dans la soirée!! Vous pouvez aussi emmener vos créations culinaires, sucrées ou salées à partager .

Au delà du guidon

26 juin — départ 9h30

Une rando familiale dans la vallée, ponctuée d animations culturelles, musicales et théâtrales.

Inscriptions nécéssaires auprès du bureau d'information touristique d'Arudy 05 59 05 77 11

Ateliers création autour du pain

Samedi 25 juin — de 17h à 19h

La compagnie Nanoua, et Sylvie Sanchez la boulangère, vous proposent de plonger vos mains dans la farine autour d'un atelier de fabrication de fougasse à partir de la pâte utilisée lors du spectacle et dégustation après cuisson dans le four ambulant.

Un stand 0 déchet du pain vous permettra de vous familiariser avec l'univers du pain et des farines dans le monde et de découvrir et déguster des recettes à base de pain rassis.

Natacha Sanzoz

Une artiste plasticienne nomade

Natacha Sansoz est une artiste pluridisciplinaire. Ses créations prennent souvent la forme d’installations hybrides mêlant différents médiums artistiques : sculpture, photographie, vidéo, design graphique et d’objets, art textile, art social et performances.

Artiste nomade, en mouvement perpétuel bien qu’ancrée sur un territoire, elle nourrit son travail d’éléments prélevés ici ou là-bas, de rencontres et d’échanges avec cette volonté de faire entrer en résonnance la pluralité des cultures et de confronter le local au global.

Natacha Sansoz aime expérimenter la matière, la manipuler à loisir pour explorer son potentiel plastique et sémantique. Elle se forme régulièrement à de nouvelles techniques qu’elles soient artisanales et manuelles ( feutrage de la laine, broderie, céramique, travail sur bois ) mécaniques et manufacturées ( cardage, tissage, sérigraphie) ou relevant des nouvelles technologies de l’image et du son (photographie, vidéo, captations sonores ).
La démarche actuelle de Natacha Sansoz porte sur la question de l'habit-habitat-nomade. En 2018-2019, elle réalise une résidence itinérante aux frontières de l'Europe, qui consiste à collecter des récits autour du mariage et de construire sa maison en y organisant son mariage dans l'espace public en impliquant des habitants. Depuis, elle est allée en Géorgie à la rencontre d'artisans qui fabriquent des « Nabadi », capes en laine feutrée qui sert de refuge pour les bergers transhumants. Entre design textile et architecture elle porte une réflexion sur la question du patrimoine local, ses traditions et techniques et leur inscriptions dans une pratique artistique contemporaine. Qu'est-ce qu'habiter ou parcourir un territoire ? Comment créer un habitat nomade bien qu'enraciné sur un territoire, une culture ? Comment faire d’un vêtement une architecture porteuse d’un discours, d’une réflexion ?

Dans le cadre du festival Étonnants randonneurs, elle propose d'impliquer les habitants dans la création d'une oeuvre collective qui prendra la forme d'un habit-habitat nomade, évoquant la cape de colporteur. Cette œuvre sera l'occasion d'initier le public à la technique de feutrage de la laine, et de valoriser la laine local. Ce projet est à voir comme une rencontre inter-vallée, qui passera par le mélange des laines, des savoirs et des récits.

En octobre, dans le cadre du festival les Phonies Bergères, nous randonnerons de la vallée d'Ossau à la vallée d'Aspe pour porter cette oeuvre collective .